Paru le 11/2010 • Reproduire & Impression n° 288

 



Paru le 10/2010 • Info Buro Mag n°5

 



Paru le 10/2010 • Le Papetier de France

 



Paru le 10/2010 • P.N.P. n°328

 



Paru le 09/2010 • Reproduire & Impression n° 287

 



Paru le 09/2010 • Info Buro Mag n°4

 



FOCUS / DESTRUCTEURS
Coupe croisée, coupe droite, les ventes s'équilibrent

Épargnés par la crise, le marché des destructeurs poursuit son développement tant avec l'équipement des entreprises que celui des particuliers. Les campagnes d'information sur les risques liés à l'usurpation d'identité ont porté leurs fruits : la première motivation pour s'équiper est la recherche de la confidentialité.

(extraits) .../... Le destructeur n'a pas connu la crise. À l'instar d'autre secteurs de ce marché, CLEMENTZ-EUROMEGRAS annonce une progression de ses ventes à deux chiffres dans ses circuits de distribution. .../...

La coupe croisée progresse
.../... "Aujourd'hui, on assiste à une augmentation des exigences de sécurité avec une demande de plus en plus fréquente pour les hauts niveaux de sécurité 4, 5 et 6 qui correspondent à une confidentialité élevée", confirme Guillaume de Sevin, directeur général de CLEMENTZ-EUROMEGRAS. "Les ventes d'appareils à coupe croisée sont désormais pratiquement au même niveau que celles de destructeurs à coupe droite." .../...

Plus d'exigences sur le nivau sonore
.../... le niveau sonore est un critère qui entre plus en ligne de compte et systématiquement pour les seconds équipements. il est vrai que, sans expérience, les indications en décibels ne sont pas très parlantes pour l'utilisateur. Afin de leur apporter des explications plus concrètes, CLEMENTZ-EUROMEGRAS s'est appuyé sur les mesures de BruitParif, l'observatoire du bruit en Ile de France, qui fournit une échelle comparative facilitant l'appréhension des différents niveaux sonores. Cette échelle indique notamment q'un niveau de 70 dB correspond à l'envronnement sonore d'une salle de classe bruyante alors q'un niveau de 50 dB correspond à celui d'un restaurant paisible. "Ces indications par comparaison sont plus explicites pour l'utilisateur", explique Guillaume de Sevin, directeur général de CLEMENTZ-EUROMEGRAS. "D'autant que le décibel n'est pas une mesure avec laquelle les utilisateurs sont familiarisés. Beaucoup ignorent que sa progression est logarithmique et nons pas linéaire, et que par conséquant une augmentation de 10 dB correspond en fait à une multiplication par deux du niveau sonore perçu." .../...

L'émergence de préoccupations écologiques et économiques
.../... "En terme de consommation", ajoute Guillaume de Sevin, "la tendance est à conserver la même puissance en watts aux moteurs, donc la même consommation électrique, tout en améliorant la transmission de cette puissance au cylindre de coupe de façon à réduire les déperditions d'énergie." Les entreprises intègrent aussi de plus en plus pour leurs achats des critères de choix comme la durabilité du matériel et la possibilité de le réparer. "Nous recevons de plus en plus de questions de cet ordre", poursuite Guillaume de Sevin, directeur général de CLEMENTZ-EUROMEGRAS, dont les cylindres de coupe pour les niveaux de sécurité 2, 3 et 4 sont désormais garantis 30 ans. .../... "Nos usines se trouvant dans la Forêt-Noire à proximité de Strasbourg, nous permettent d'être très réactifs en matière de livraison, mais également de limiter les émissions de CO2 occasionnés par le transport de matériels relativement pondéreux et surtout volumineux", explique Guillaume de Sevin. .../...

Toujours plus de confort d'utilisation grâce aux automatismes
Un point important en ce qui concerne le confort d'utilisation est la réduction des bourrages qui constituent une des causes principales d'insatisfaction des utilisateurs. "Nous y avons remedié en équipant nos destructeurs d'un volet de sécurité qui limite l'épaisseur des documents qui peuvent être introduits", indique Guillaume de Sevin, directeur général de CLEMENTZ-EUROMEGRAS, qui a également doté ses appareils de diodes lumineuses indiquant quelle puissance est utilisée. .../...

Des solutions de destruction pour les supports numériques
Aujourd'hui, la sécurité ne concerne plus seulement le papier, mais aussi toutes les informations conservées sur des supports numériques. Pour répondre à ces nouveaux besoins de destruction, l'offre ne se limite plus aux seuls destructeurs de documents papier. Les fabricants proposent différentes solutions. D'une technologie directement issue de celle des destructeurs de papier, il existe dans la gamme IDEAL un destructeur de forte capacité dédié aux CD et DVD. Il permet de les transformer en particules de 2x2 mm et de détruire jusqu'à 2500 disques à l'heure. Pour la destruction des disques durs, ce fabricant a présenté au dernier salon Paperworld un concept novateur de destruction de disques durs, soit une machine qui perfore le bloc du disque dur ainsi que ses cartes électroniques. "Jusqu'à présent, les solutions développées étaient numériques et visaient à effacer les données. Nous avons opté pour une solution de destruction physique", explique Guillaume de Sevin, ajoutant qu'aujourd'hui le besoin de destruction de médias

optiques est d'autant plus important que les disques durs ne sont pas présents que dans les ordinateurs, mais également aujourd'hui dans la plupart des copieurs et imprimantes. .../...

Paru le 09/2010 • Le Papetier de France

 



Morgana annonce une évolution majeure de sa plieuse-raineuse Digifold

Productivité accrue et plus grand confort d'utilisation au programme.

Le constructeur de matériels d'imprimerie Morgana annonce des évolutions majeures sur sa plieuse raineuse Digifold, qui change de dénomination à cette occasion et devient Digifold Pro.

Combinant un système de rainage par lame et enclume et un système breveté de pliage par couteaux mobiles, la Digifold Pro est annoncée comme réduisant au minimum les risques de craquelures et de marquage sur la surface des documents issus de procédés numérique ou offset (y compris les supports laminés).

Parmi ses principales caractéristiques, notons :

  • une technologie JDF READY entièrement automatisée permettant en une seule opération de rainer un document puis de le plier sans le détériorer
  • un dispositif de prise de papier à succion par le bas

  • un écran tactile de 7 pouces en couleurs, simple d’utilisation grâce à ses menus intuitifs
  • six plis standards préprogrammés et possibilité de mémoriser un nombre illimité de programmes (dénomination alpha-numérique)
  • une table de rectification intégrée
  • un dispositif intégré pour format à l'italienne et une sortie motorisée en nappe.

Adaptée aux fortes épaisseurs, cette plieuse raineuse accepte des documents jusqu’à 0,4 mm d’épaisseur soit environ 400 g/m2.

Sa productivité annoncée serait de 6 000 feuilles A4 par heure jusqu'à 9 rainages et 2 plis par document !

Le format minimal accepté est de 210 x 140 mm et le format maximal est de 700 x 385 mm.
Paru le 13/09/2010 • Lien : Graphiline

 



Paru le 09/2010 • Transaction n°1569

 



Paru le 09/2010 • P.N.P. n°327

 



Paru le 07/2010 • Transaction n°1568

 



Paru le 06/2010 • Le Papetier de France

 



Paru le 06/2010 • Caractère n°665

 



Paru le 06/2010 • Reproduire & Impression n° 286

 



Paru le 05/2010 • Le Papetier de France

 



Paru le 05/2010 • Info Buro Mag n°3

 



Paru le 04/2010 • France Graphique n°309

 



Paru le 04/2010 • Le Papetier de France

 



Nouveaux produits, nouvelles solutions...

MORGANA
propose des ensembles de vernissage UV/Primer automatiques et compacts, les DigiCoater 33, 50 et 50 Primer. Ils comportent un alimenteur à succion et une vernisseuse à séchage par lampe ultraviolet, pour un meilleur rendu des impressions.

UCHIDA
met sur le marché l'AeroCut, une machine à découper, rainer et perforer des cartes (du format A4 au SRA3). Facile d'utilisation, elle produit jusqu'à 126 cartes par minute avec des planches A3 et dispose de 78 travaux préprogrammés.

PLOCKMATIC
a mis au point un ensemble de finition Système 300 adapaté au numérique, pour la réalisation de brochures dos carré agrafées. Il peut réaliser des brochures de 25 à 100 pages, et cela jusqu'à 3 000 brochures par haure, dans un grammage de 60 à 300 g.

Extrait de la Newsletter Caractère - Mars 2010

 



Paru le 02/2010 • Transaction n°1558

 



Paru le 01/2010 • Info Buro Mag n°1

 



Paru le 01/2010 • Info Buro Mag n°1

 



Paru le 01/2010 • Caractère n°660

 



Paru le 01/2010 • P.N.P. n°320